lumensAvez-vous pensé à vérifier votre éclairage ...C'est primordial sur une nocturne !!!.

 On a eu vu des participants finir avec le téléphone à la main, en guise d’éclairage ! ..... sans rien du tout car le boîtier de lampe s’étant ouvert en tombant, les piles avaient disparu dans la nature.

Sur le départ du raid des chemins du soleil 2011, qui rassemble l’élite VTT national, on a vu une chute à cause du fil de la lampe qui a bloqué la roue avant (voir vidéo ICI à la 14ème minute).
Bref prenez 5 minutes dès maintenant pour vérifier votre lampe.


Quelques conseils ...

➡ Vérifiez que vos piles soient chargées a 100%
Pour les lampes sur le casque : attachez vos lampes sur votre casque avec ficelle où risland. Car avec les vibrations, l’élastique glissera, faisant tomber la lampe. Pour les modèles où la pile est dans le sac à dos, rentrez l’excédant de fil dans le sac, afin que le fil ne s’arrache pas dans une branche.
Pour les lampes au guidon : Enroulez le surplus de fil autour du tube de cadre, pour que celui-ci ne se coince pas dans la roue avant. Tout en gardant suffisamment de mou pour braquer votre guidon au max.

On peut avoir dans le sac à dos au cas où, un 2ème jeu de pile, voire même une 2ème lampe de moindre qualité, ça peut sauver la soirée.

Comment choisir sa lampe ?
Plus la lampe est puissante, et plus vous pourrez « lâcher » les freins !!. Car on a plus de profondeur de vue pour anticiper.
100 lumens pour le 15 km ça passe, car les descentes sont roulantes. Mais il faudra descendre doucement.
Pour le 27 km, 150 lumens est un minimum.Tout en sachant que 300 lumens est le seuil confort.